Du malheur d’être métis et être métisse en Angola !

Publié le par Un monde formidable

Du malheur d’être métis par Fabrice Pliskin  (Le Nouvel Observateur. 27/01/ 2011)

« Les grands centres de détention sont remplis aux trois quarts de Noirs et d’Arabes », affirme Bertrand Dicale dans « Maudits Métis ». Comme Eric Zemmour, sera-t-il cité en justice pour diffamation et provocation à la haine raciale par SOS-Racisme, la Licra et le Mrap ? Ou ces vigilantes associations feront-elles deux poids deux mesures, par égard à la situation de parole de Dicale ?

Fils d’un Guadeloupéen et d’une Auvergnate, érudit des cultures populaires, cet ancien journaliste du « Figaro » consacre un essai au malheur d’être métis, dans un monde où le métissage est à la mode. Malgré la popularité de Noah, le métis concentrerait en lui « la détestation portée aux Blancs ou aux Noirs ». Passons sur le premier chapitre, parfois fumeux, où Dicale compare le métis à un « paraplégique » et se lamente des arrêts du destin orthotypographique: métis s’écrit avec une minuscule, infaillible indice, selon l’essayiste, d’une persécution. Si l’on adopte ce fort raisonnement, les Noirs et les Arabes de France sont donc à l’abri de toute avanie puisqu’ils portent une majuscule. A ces propos de café du commerce triangulaire succèdent des réflexions plus stimulantes. Dicale analyse les « stéréotypes racistes gentils » (les bébés métis, comme on sait, sont les plus beaux) ou interpelle le Cran qui, au nom d’une « solidarité raciale inconditionnelle [...] démétisse les métis ».

Le livre devient passionnant quand il oppose la condition historique du métis en France métropolitaine, aux Antilles, assujetties à une typologie maniaque de la couleur de peau née de l’esclavagisme, et aux Etats-Unis. Dans ce pays, le métis est introuvable: suivant l’idéologie de la goutte de café, « toutes les gradations du noir au blanc sont considérées comme noires ». Obama est donc « un Noir de mère blanche ». « En France, écrit Dicale, plein d’ironie pour nos munificentes névroses, on refuse de le voir en métis, comme si cela contredisait une sorte de rêve américain particulier aux Français. » Ailleurs, hélas, l’auteur marque un certain penchant pour la victimisation, cette province la plus fleurie de notre poésie: « La prochaine fois, les fours crématoires, ce sera pour nous. »

Maudits Métis, par Bertrand Dicale, 
JC Lattès, 286 p., 18 euros.


 

Être métisse en Angola ! par Jo Ann (Agora Vox. 18/01/2006)

Je viens d’un pays qui fait deux fois la France : l’Angola.
Du côté de chez moi, on exhibe une carte d’identité pour le moins surprenante. Parce qu’à côté des couleurs attirantes, du jaune au rouge, passant par le vert et avec, la moitié du temps, des adresses erronnées, nous avons la ligne qu’un illuminé à la direction nationale d’identification, département du ministère de la justice, a eu la brillante idée d’indiquer... la race. Et d’autres illuminés hiérarchiquement supérieurs ont eu la bonne idée de dire : "C’est une excellente idée".
Ben voyons.



Qu’est-ce que cette idée de marquer la "race" d’un individu sur une pièce d’identité quand il y a la photo en couleurs qui montre les "signes distinctifs" de ce même individu ? Sans parler du fait qu’il y a des blancs qui ignorent qu’ils sont noirs (génétiquement parlant), des noirs qui se prennent pour des blancs, ou du moins passent complètement inaperçus...
C’est dire si la chose a fait scandale, mais jusqu’à présent, rien n’a changé. Je dois renouveler la chose cette année, je verrai si quelqu’un a eu du bon sens, du côté de la direction d’identification.
Le fait d’être catégorisé dans un pays où le "à peu près clair" n’est pas toujours bien vu pousse à se demander si c’est pour des recensements qui ont lieu tous les dix ans.
Les métis composent 13% de la population.

En Angola, c’est les noirs au pouvoir, les métis à l’armée, les blancs dans les entreprises. Parmi nos ministres et vice-ministres, des métis ou des blancs, s’il y en a deux, c’est énorme. Feu le leader de l’opposition armée, du sud comme ma mère et moi, Savimbi de son nom, disait des métis : "Fils de serpent, ce sont des serpents". A l’abattoir. Des concubines de monsieur, une était métisse et par malheur (ça dépend du point de vue), elle est tombée enceinte. On lui a dit d’avorter. Elle a dit non. Elle ne s’est plus réveillée.


En Angola, pays bien-aimé (sans ironie), les noirs reprochent aux métis d’être métis. C’est malheureux, mais c’est comme ça. Que faire ?
Principalement, non seulement on a la race marquée en toutes lettres, mais aussi, ce n’est pas marqué mestiça (race métisse) ni même mulata (race mulâtresse - ça sonne tout de suite moins bien) qui, dit en passant, est légèrement une insulte du côté de chez moi. Mais bon. On préfère mulata à mista (race mixte), qui, comble de l’ironie, en portugais veut aussi dire "croque-monsieur". Vous demandez une tosta mista, c’est une tartine avec du fromage et du jambon qu’on vous sert.
Depuis quand, moi, métisse de cinq générations, et tous les autres, avons-nous des têtes fromage-jambon ?
Comment faire la différence, de toutes façons, dans une fratrie comme la mienne, où il y a des métis comme moi, des blancs comme une de mes petites soeurs, et des noirs comme ma grande soeur ? On est tous enfants de mon père, où donc est passé le métissage de ma grande soeur dans la carte d’identité ? Il n’y en a pas, à part pour le nom de famille, et encore...

 

C’est triste, mais c’est comme ça. C’est mon pays...

Publié dans Métis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Désaliéner l'africain? Ce n'est pas du jour au lendemain, depuis l'arrivée de l'islam arabe au 7eme siècle c'est la période qui correspond à la désorientation mentale africaine, donc, ça fait 1400 ans dans l'esclavage mental; on a besoin exactement de 1400 ans pour rétablir les structures mentales africaines afin de rétablir l'africain dans son berceau propre à lui.

Les occidentaux vous ont tous dupé. Les africaines sont majoritairement aliénés, pauvre de leurs histoires, de leurs cultures jusqu’au point qu’ils prennent les coutumes Juifs, Arabes, Romain soit disant religion relevée pour faire pour eux avec. Vraiment, c'est si honteux pour mon continent. Ma race soufre ainsi à cause de manque de sciences.
De nos jours, on n’accepte pas une thèse sans passer au minimum par deux théories tangibles.

Chers frères et sœurs Kamit'ess, réveillez-vous. Toute l'histoire du monde écrit par les occidentaux est absolument fausse.
Tous les Africains ont pour devoir à s'investir dans des recherches archéologies, historiques à un mot, scientifique et beaucoup lire les œuvres des savants noirs "pas blanc, la vérité n'est pas probablement blanche mais universelle".
Ces recherche ouvriront vos yeux maquillés, vos cerveaux plein de toiles d'araignées qui vous empêche à ne pas réfléchir et vous permettra de connaitre la véritable arrivée de ces soit disant religions en Africain et son origine.

Je donne tort à mes frères kamitss qui disent: J'ai pour obligation de suivre la religion de mes parents "et non ancêtres" ... Ha ! Oui, je vous comprends, vous respectez vos parents comme tout bon enfant respectueux.
Donc, si vos parents sont des Frank maçons, rosicruciens ou illuminés.
Donc, vous y serez aussi ? ...! Svp, répondez-moi ? D’autres me diront, non, non, la Frank maçonnerie etc. son des sectes mines, ils adorent le diable. Voilà, réponse très intelligente. Parce que vous vivez ces moments présents. Chaque jour qui passe, on vous parle un peu de partout dans le net, de ce qui date de plus 20 siècles, vous tâchez à ne pas vouloir chercher cette histoire douloureuse.
Vous passez tout votre temps à nous insulter, critiqué en vous basant sur des textes coranique, biblique écrit par tes peuples qui n'ont jamais aimé les Africains, qui ont toujours été jaloux de notre éminente Cosmogonie Egypte-Nubien d'où dérivent toutes ces religions du monde.

Réveil toi peuple élu, réveille-toi Africain de race, réveille-toi civilisateur du monde, réveille l'esprit de savant qui dort en toi, réveille cet esprit de bâtisseur de nations qui dort en toi, réveille cet esprit de scientifique de naissance qui dort en toi. ô pitié réveille-toi bijou divin, depuis des siècles que la chasse aux génies noirs à commencer, aux génies kamitss, aux génies Africaine. Tu es devenu nomade dans ta propre terre. Ton histoire a été volé et camoufler, ton Israël a été pris, ton Egypte a été pris, toutes tes grandes terre saharienne ont été prisent.

Lisez, lisez sans cesse. Ne vous baser plus dans la bible et le coran pour chercher une quelconque vérité du monde. Nous avons une langue civilisatrice (les hiéroglyphes) ces hiéroglyphes regorge toute la pure histoire du monde.
Ces hiéroglyphes que vous négligez sont étudiés par les grands puissants mondiaux pour faire avancer leurs sciences technologies.
Si vous avez la paresse à apprendre votre langue ancestrale, je vous citerai quelques savants noirs, par eux, vous aurez plusieurs œuvres pédagogiques. DIBOMBARI MBOCK, Cheikh Anta Diop, Mbombog Mbog Bassong, Doumbi Fakoli, Jean Carles Coovi Gomez et le PRINCE KUM'A NDUMBE III.

Notre Nubienne Egypte antique est la plus grande civilisation du monde, d'où est né l'écriture (les hiéroglyphes), le papyrus qui est un support d'écriture obtenu par superposition de fines lamelles tirées des tiges de la plante, la mathématique, la physique, la géométrie, alchimie en un mot, toute les sciences utiliser de nos jours vienne de nos ancêtres de Egyptologie. Jusqu'à la croyance à un Dieu unique (monothéisme). Ils nous ont tous volés par de multiples guerres.

Réveillez-vous, Nos ancêtres n'ont jamais accepté être musulmans ou chrétiens.
Le christianisme est venu en Afrique avec la guerre y compris l'islam. Tous ceux qui refusait de se christianiser ou de s'islamiser à cette époque était tué d'autres torturer jusqu'au OS en suite, ont les mettait en esclavage.
Nos ancêtres n'ont jamais voulu trahi la mémoire de leurs ancêtres, il acceptait ces noms chrétiens: Stéphane, Christophe et musulmans: Mohamed, souley etc, de peur qu'il ne soit tué.

L’école du loup nous a aliéné, la religion du loup nous a aliène de plus en plus; il faut changer les programmes afin de faire des théories dans différents cours. L’église et la mosquée nous aliènent doublement, il faut les transformer en usines et en étables a bétail.

La création d'une confrérie secrète Panafricaine pour les générations future est obligatoire et indescriptiblement importante. Tous nos chefs d'Etats sont entre les mains des sociétés secrètes occidentales il est impossible pour eux de faire de réelles actions dans un sens Panafricains. Mais nous y arriverons ; cela a déjà commencé. Sachez la puissance Africaine est trop profonde pour ne jamais se révéler au monde dans toute sa splendeur malgré des siècles de domination et d'esclavage l'Africain parvient toujours à se réinventer et à se retrouver cela démontre sa force culturelle.
Répondre
G
Désaliéner l'africain? Ce n'est pas du jour au lendemain, depuis l'arrivée de l'islam arabe au 7eme siècle c'est la période qui correspond à la désorientation mentale africaine, donc, ça fait 1400 ans dans l'esclavage mental; on a besoin exactement de 1400 ans pour rétablir les structures mentales africaines afin de rétablir l'africain dans son berceau propre à lui.

Les occidentaux vous ont tous dupé. Les africaines sont majoritairement aliénés, pauvre de leurs histoires, de leurs cultures jusqu’au point qu’ils prennent les coutumes Juifs, Arabes, Romain soit disant religion relevée pour faire pour eux avec. Vraiment, c'est si honteux pour mon continent. Ma race soufre ainsi à cause de manque de sciences.
De nos jours, on n’accepte pas une thèse sans passer au minimum par deux théories tangibles.

Chers frères et sœurs Kamit'ess, réveillez-vous. Toute l'histoire du monde écrit par les occidentaux est absolument fausse.
Tous les Africains ont pour devoir à s'investir dans des recherches archéologies, historiques à un mot, scientifique et beaucoup lire les œuvres des savants noirs "pas blanc, la vérité n'est pas probablement blanche mais universelle".
Ces recherche ouvriront vos yeux maquillés, vos cerveaux plein de toiles d'araignées qui vous empêche à ne pas réfléchir et vous permettra de connaitre la véritable arrivée de ces soit disant religions en Africain et son origine.

Je donne tort à mes frères kamitss qui disent: J'ai pour obligation de suivre la religion de mes parents "et non ancêtres" ... Ha ! Oui, je vous comprends, vous respectez vos parents comme tout bon enfant respectueux.
Donc, si vos parents sont des Frank maçons, rosicruciens ou illuminés.
Donc, vous y serez aussi ? ...! Svp, répondez-moi ? D’autres me diront, non, non, la Frank maçonnerie etc. son des sectes mines, ils adorent le diable. Voilà, réponse très intelligente. Parce que vous vivez ces moments présents. Chaque jour qui passe, on vous parle un peu de partout dans le net, de ce qui date de plus 20 siècles, vous tâchez à ne pas vouloir chercher cette histoire douloureuse.
Vous passez tout votre temps à nous insulter, critiqué en vous basant sur des textes coranique, biblique écrit par tes peuples qui n'ont jamais aimé les Africains, qui ont toujours été jaloux de notre éminente Cosmogonie Egypte-Nubien d'où dérivent toutes ces religions du monde.

Réveil toi peuple élu, réveille-toi Africain de race, réveille-toi civilisateur du monde, réveille l'esprit de savant qui dort en toi, réveille cet esprit de bâtisseur de nations qui dort en toi, réveille cet esprit de scientifique de naissance qui dort en toi. ô pitié réveille-toi bijou divin, depuis des siècles que la chasse aux génies noirs à commencer, aux génies kamitss, aux génies Africaine. Tu es devenu nomade dans ta propre terre. Ton histoire a été volé et camoufler, ton Israël a été pris, ton Egypte a été pris, toutes tes grandes terre saharienne ont été prisent.

Lisez, lisez sans cesse. Ne vous baser plus dans la bible et le coran pour chercher une quelconque vérité du monde. Nous avons une langue civilisatrice (les hiéroglyphes) ces hiéroglyphes regorge toute la pure histoire du monde.
Ces hiéroglyphes que vous négligez sont étudiés par les grands puissants mondiaux pour faire avancer leurs sciences technologies.
Si vous avez la paresse à apprendre votre langue ancestrale, je vous citerai quelques savants noirs, par eux, vous aurez plusieurs œuvres pédagogiques. DIBOMBARI MBOCK, Cheikh Anta Diop, Mbombog Mbog Bassong, Doumbi Fakoli, Jean Carles Coovi Gomez et le PRINCE KUM'A NDUMBE III.

Notre Nubienne Egypte antique est la plus grande civilisation du monde, d'où est né l'écriture (les hiéroglyphes), le papyrus qui est un support d'écriture obtenu par superposition de fines lamelles tirées des tiges de la plante, la mathématique, la physique, la géométrie, alchimie en un mot, toute les sciences utiliser de nos jours vienne de nos ancêtres de Egyptologie. Jusqu'à la croyance à un Dieu unique (monothéisme). Ils nous ont tous volés par de multiples guerres.

Réveillez-vous, Nos ancêtres n'ont jamais accepté être musulmans ou chrétiens.
Le christianisme est venu en Afrique avec la guerre y compris l'islam. Tous ceux qui refusait de se christianiser ou de s'islamiser à cette époque était tué d'autres torturer jusqu'au OS en suite, ont les mettait en esclavage.
Nos ancêtres n'ont jamais voulu trahi la mémoire de leurs ancêtres, il acceptait ces noms chrétiens: Stéphane, Christophe et musulmans: Mohamed, souley etc, de peur qu'il ne soit tué.

L’école du loup nous a aliéné, la religion du loup nous a aliène de plus en plus; il faut changer les programmes afin de faire des théories dans différents cours. L’église et la mosquée nous aliènent doublement, il faut les transformer en usines et en étables a bétail.

La création d'une confrérie secrète Panafricaine pour les générations future est obligatoire et indescriptiblement importante. Tous nos chefs d'Etats sont entre les mains des sociétés secrètes occidentales il est impossible pour eux de faire de réelles actions dans un sens Panafricains. Mais nous y arriverons ; cela a déjà commencé. Sachez la puissance Africaine est trop profonde pour ne jamais se révéler au monde dans toute sa splendeur malgré des siècles de domination et d'esclavage l'Africain parvient toujours à se réinventer et à se retrouver cela démontre sa force culturelle.
Répondre